Troisième scénario de la 2e partie

N.a.fr. 23662, f° 201

Flaubert développe la psychologie de Salammbô, tourmentée d’avoir vu le zaïmph, ainsi que le caractère de Schahabarim qui devient un personnage à part entière. Le grand-prêtre a des doutes religieux, il pousse Salammbô pour mettre à l’épreuve Tanit. Ce scénario distingue trois formes de mysticisme : celui de Salammbô, celui de sa servante Taanach, plus tranquille, et celui du prêtre, formé à la théologie. Lecteur de l’ouvrage d’Ernest Feydeau sur les usages funéraires dans l’Antiquité, Flaubert s’intéresse à la diversité ethnologique ainsi qu’à la question des races (importante au 19e siècle). Il indique déjà l’hétérogénéité de l’armée des mercenaires. 

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
G-LISAA (10 octobre 2022). Troisième scénario de la 2e partie. Salammbô de Flaubert. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tvao


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search