Religion

f° 157

Religion

Analyse des neufs livres de la chronique de Sanchoniathon par Wagenfeld (c’est là que j’ai pris en partie la cosmogonie du chap. iii et le chant de Salammbô au chap. 1er).

Creuzer, Symbolique, liv. IV – et note de Maury sur la religion des Carthaginois

Hottinger, Historia orientalis, chap. VIII, religion des Sabéens, Nabatéens etc.

Eusèbe, Histoire de l’Église (liv. iii, chap. lV) pour Aphaca et les prostitués mâles.

L’hymne au soleil « hommage à toi soleil, roi de deux zones, créateur qui s’engendre », p. 397 (Rougé, « Mémoire sur la statuette Naophore », Revue archéologique, t. 8.

Dupuis, Origine de tous les cultes, t. 2.
Hoëfer, Phénicie.
Les Kedeschim (voyez Isaïe)

Selden, De Diis Syris (source capitale).

La statue de Moloch et ses compartiments est d’après Diodore de Sicile, xx, 14 et la paraphrase chaldaïque de Paul Fage (Selden, De Diis Syris).
Arbres graissés de cinabre (chap. 1er) (Selden, De Diis Syris, p. 30)
ungebant minio, vel[ut] alexeterio. [1]


f° 157 v
°

Effigies en cire aux funérailles fictives (pendant le siège) Ammien Marcellin, VIII [2].
(Malgré les défenses d’immoler d’enfants faite par Darius et Gélon – on en brûla dans la guerre d’Agathocles (Diodore) 200 sans compter 300 personnes qui se jetèrent volontairement dans les flammes).

– 60 ans avant J.- C. César détruisit à Gadès « inveteratam quemdam Barbariem [3]», Cicéron, Pro Balbo.

– Dans toute l’Espagne au temps de César d’Auguste et de Tibère on égorgeait les prisonniers à Moloch, Strabon, liv. III [4].

V[oyez] Silius Italicus
Eusèbe
Saint Augustin

f° 158    

Poissons sacrés de Salammbô.
Voyez Athénée, viii, 8. Élien, viii, 5. Pline, XXII, 8 [5].

« D’autre s’imaginaient que c’était pour avoir mangé les poissons de Salammbô », p. 446.

Les Syriens ne voulaient pas qu’on blessât les poissons ni les colombes. Dans Perse, V : deos inflantes corpora [6].
Dans Martial, liv. IV : « Juro per Syrios tibi tumores [7]. »
Histoire de la destruction du paganisme en Occident.

Virginité de Salammbô.

Passage de Saint Jérôme cité par Beugnot : Histoire de la destruction du paganisme en Occident, p. 367.
« Les vierges de Vesta, celles d’Apollon, de Junon Achéenne, de Diane et de Minerve se fanent dans l’éternelle virginité du sacerdoce. »

Les prêtres rasés – voyez Bible
« passe le rasoir sur ta chair »
Passage de Saint Ambroise, cité par Beugnot, p. 377.
« Les initiés au culte d’Isis se faisaient raser la tête et les sourcils. »

Moloch. x
Dom Calmet : Commentaires sur l’Exode et le Lévitique.
Eusèbe, liv. 1er, Préparation évangélique.
Ewerbeck, Qu’est-ce que la Bible d’après la nouvelle philosophie allemande.
Pour Mastiman dieu infernal, Mémoires de l’Académie des inscriptions, t. XII, p. 181.
Recherches sur le culte du Cyprès pyramidal, Lajard
Mémoire sur le sarcophage d’Eschmounazar, abbé Bargès.


f° 159

Ribera Franciscus, De templo et iis quae ad templum pertinet libri quinque [8] in-12, Anvers 1612.

Sur les prières et leur mode :
Ulmani Johannis tractatus Talmudi sex [libri] [9]
Id est De sacrifiis etc., Strasbourg, 1663.

Chevaux consacrés au soleil (ch 1er) – et pendant le siège –
2e Livre des Rois, chap. XXXII
Architecture de l’autel de Baals (id. note de Cahen).

Prostitués de Tanit
Hérodote – et Rois, ii, 23, 7 : « il démolit les maisons des prostitués qui étaient dans la maison de l’Éternel, dans lesquels les femmes faisaient des tentes pour l’Ashera » – sur les Prostitués mâles, id Cahen t. 2.

Bosquets de Tanit :
Hérodote et Isaïe 57, 5, t. 9 de Cahen « s’échauffant près des térébinthes sous chaque arbre verdoyant »

Gâteaux d’Astarté
« Les femmes pétrissent la pâte pour préparer des gâteaux à la reine du ciel », Jérémie, vii, 18, et Osée.

Annonciateur des Lunes
« Sonnez le Schophar à la néoménie, à l’époque fixée pour le jour de notre fête » (lxxxi, Proverbes).


f° 159 v°

Chevaux consacrés à la divinité
un passage du Curieux de Diphile cité par Athénée liv. IV
Voyez aussi Athénée, liv. XI [10].

Ceux qui allaient se faire couper les cheveux présentaient à Hercule un grand vase plein de vin lequel se nommait oinesteiria

_______

Les idoles bisexuelles se retrouvent chez les Nègres, au-delà des Chellouks (Charles Didier, 500 lieues sur le Nil)

B. Sur leur voyage annuel de Carthage au Mont Éryx et réciproquement, voir Pline Athénée liv. IX [11].

 

f° 160

Eschmoûn
A. Maury, Mémoire sur une statue du dieu Ashmoûn ou Eschmoûn trouvée à Cherchell par Mr. Texier, Revue archéologique, 1846-7

Melkarth
Mémoire sur l’Hercule assyrien et phénicien, Raoul Rochette, Mémoires de l’Académie, xvii.

Mémoire sur une statue d’Hercule, découverte à Dénia province de Valence, Mérimée, Revue archéologique, 1846-7.

La cuillère d’or de Schahabarim est un trait emprunté aux religions du Mexique.

Julius Firmicus Maternus, liv. 1er chap. IV, pour l’invocation aux planètes.

Pour les colombes de Salammbô A.

Déesse de Syrie (Lucien), « La colombe est sacrée… Elles entrent dans les chambres et mangent à terre »
Plutarque, De Superstitionibus, 10 [12].
Se rappeler les oiseaux suspendus de Philostrate et la colombe des Samaritains sur le Mont Garizim

Les Nécromanciens et les Yidonim, Samuel (Lévitique), Cahen, p. 93.

La prière de Salammbô, chap. III
Est l’imitation de la tournure de la prière de Psyché à Cérès, Apulée, Métamorphoses, liv. VI.


f° 160 v°

 « Afin que les peuples ne disent pas “où sont maintenant leurs Dieux ?” » p. 362, est dans Judith.


f° 161

Landseer, Sabean Researches.

Norden, Voyage en Égypte.

Réflexions sur les Prodiges rapportés par les Anciens, Fréret, Académie des Inscriptions, t. IV.

Du rapport de la Magie avec la théologie païenne, Bonamy, Mémoires de l’Académie des Inscriptions, t. VII.

Pour les Dieux Pataeques

Selden, De diis Syris, 356.
Algérie, Publication du Ministère de la guerre. Archéolog[ie]. Delamarre.
Ces petites statuettes sont nombreuses en Algérie.

Pour les Abaddirs : Falconnet, Mémoires de l’Académie, t. VI.

Pour la théorie des âmes dans les planètes : Obry, Immortalité de l’âme chez les Hébreux
Renan, Nouvelles considérations sur le caractère général des peuples sémitiques.

Pour la maladie du serpent

– Physionomie des serpents, Schlegel.
– Notice historique sur la ménagerie des Reptiles par Duméril au Museum, Archives du Museum, t. VII.
– Jacquart, Compte rendu de la Société de biologie, Gazette médicale, 1857.

Idoles placées sur les toits (Lévitique).

– Avoir vu les planches dans Creuzer relatives à la religion carthaginoise

–––––– et les statuettes en bronze du Musée Kircher au collège des Jésuites à Rome.

Pour la petite statuette bleue dans la séance du Conseil, p. 173 : « Le génie même de sa parole. Voyez Bible de Cahen, t. 2 où il rapporte un passage de Diodore et un autre d’Élien.


f° 161 v°

Pour la lune et ses influences

Symposiaques : Plutarque
et le traité de la face de la lune.

Sur les Hurleurs, voyez Corippus liv. iii, p. 85-100.
et Apulée, Métamorphose, 8.

« Nus incirconcis », p. 86, cela étonne les Carthaginois que j’ai supposé circoncis car il paraît résulter d’un passage de Jérémie chap. 9 v. 24 et 25 que quelques-uns des Chananéens étaient circoncis.

(2). Rapprochez les prêtres de Tanit des Galles et des Copsi de Russie, voyage de Haxthausen.


f° 162 (1ère moitié du folio)

Costumes des Prêtres. (Les Nombres)
Bronius, De Vestitu hebraeorum

Pierres sur la poitrine du grand Prêtre

De Gemmis sculptis Hebraeorum
Commentaires de la Société de Gottingen, t. II, Eichhorn.

« pris sous une patère d’eau bouillante sa virilité future », p. 274.
Castration par l’eau chaude. (1) [13]
Note de Cahen sur le Lévitique, t. 3.

 

Notes

[2] Il s’agit du livre XX, 1.
[3] À propos du peuple de Cadix : « une certaine barbarie ancienne » (Cicéron, Pour Balbus, 19).
[4] Géographie de Strabon, traduite du grec en français, Paris, Imprimerie impériale, an xiii (1805), III, 3.
[5] C’est en fait XXXII, 7-8.
[10] Dans ces deux livres Athénée mentionne les chevaux du dieu Soleil. Dans sa réponse à Guillaume Frœhner Flaubert se réfèrera plutôt à Pausanias et à la Bible.
[11] Livre X, 11.
[12] Il s’agit plutôt du Traité d’Isis et d’Osiris.
[13] Correspond au chiffre « 2 » du f° 161 v°.



Citer ce billet
G - LISAA (2023, 1 février). Religion. Salammbô de Flaubert. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://salammbo.hypotheses.org/1881

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search